L’exposition L’équilibre des blancs, terme emprunté à la photographie, explore les nuances entre corps individuel et corps collectif. Ses figures anonymes, saisies dans des situations du quotidien, racontent comment nos sociétés nous façonnent et nous contraignent.

Découvrez avec nous cet univers sensible et troublant, en écho à notre temps.

Central Station

Média

Firenze Lai explique que "le visage est ce qui nous relie au monde. Il reflète certains traits de caractère d'une personne, mais l'impression qu'il donne n'est pas toujours exacte." Pour cette raison, elle réalise très peu de portraits. Dans celui-ci, cette femme anonyme place-t-elle ses mains contre son visage pour se protéger ? Dans cette station de métro au cœur de Hong-Kong, elle semble seule et son regard est troublé. Son poignet arbore une imposante montre où le temps s’est figé. Quand va-t-il reprendre son cours ?

A Very Long Journey

Média

L’espace entre les personnes est déterminant dans les œuvres de Firenze Lai. Dans cette peinture, l’écart entre les sièges laisse juste la place aux gens de s’asseoir, les obligeant à se toucher. L’artiste remarque que la distance sociale varie en fonction des cultures et des limites imposées par les aménagements urbains. Aujourd’hui, c’est la situation sanitaire qui impose des mesures strictes de distanciation sociale. Elles bouleversent nos habitudes et l'occasion de repenser la notion de proximité.

Média

Titled circle 

Média

Dix figures surplombent un disque obscur et inquiétant. Leur anonymat entre en écho avec nous, et nous permet de nous identifier à elles. Appuyées les unes sur les autres, elles maintiennent un équilibre dangereux : si l’une d’entre elles tombe, toutes tombent. Symboliquement, cette œuvre met en évidence la fragilité de nos sociétés qui se maintiennent grâce à la solidarité du collectif. Mais pour l’artiste, la chute peut aussi être la possibilité d’un renouveau...

Politics

Média

La notion de seuil est importante pour Firenze Lai. Elle explique que franchir une porte est une action fluide, presque inconsciente. Mais un changement d'espace peut modifier notre état d'esprit, il est donc loin d'être anodin. Comme l'indique le titre, l'espace sombre derrière la porte, c'est la politique. Pour l'artiste, ce territoire est à la fois dangereux et inévitable. Sa puissance est intangible, pourtant ses actions nous atteignent au quotidien. La figure fantomatique osera-t-elle franchir ce seuil ?

Cloud Observer 

Média

Cette œuvre a été créée pendant les manifestations de 2014 à Hong-Kong. Des dizaines de milliers de personnes ont occupé les rues pour revendiquer plus de démocratie. Certaines, au lieu de rester debout, dans une verticalité imposée par la ville, se sont étendues sur la chaussée. Firenze Lai leur rend hommage avec cette figure allongée sous la pesanteur du ciel : elle illustre ce renversement politiquement symbolique. C’est aussi l’image d’une expérience physique inhabituelle : le contact avec une surface normalement inaccessible aux piétons, le regard se portant, pour une fois, vers le ciel…

Waiting (Mong Kok)

Média

Comme l'indique le titre, cette personne qui attend est représentée dans le quartier de Mong Kok à Hong-Kong. C'est l'une des zones les plus densément peuplées de la planète. Ses parcs sont si étroits que lorsque l'on s'assied sur un banc, les feuilles des plantes tropicales nous piquent inévitablement le dos. Ce détail est essentiel dans l’œuvre, mettant au cœur du décor une sensation que l'artiste ne peut vivre qu'à cet endroit précis. Pour Firenze Lai, les ressentis physiques comme émotionnels sont une façon importante de se repérer géographiquement.

Blindspot

Média

Une personne se tient face à son reflet et se contorsionne pour atteindre le centre de son dos. Firenze Lai pense que cette partie de notre corps est "comme un mythe". C’est la seule qui nous soit presque étrangère, inconnue : les angles morts de notre vision ("blindspot" en anglais) empêchent notre regard d'y accéder. Seul le sens du toucher nous permet, difficilement parfois, de l’explorer par nous-mêmes. Nous retrouvons ici l’importance pour l'artiste de la sensibilité tactile et de la perception, de la conscience de notre corps.

Découvrez la page consacrée à l'exposition L'équilibre des blancs

Média

Publish your comment

Texte brut

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.

Commentaires déjà publiés

marie noelle THIOLLIER

Thu. 14 May 2020

Les couleurs donnent l'ambiance immédiate du tableau. Elles sont raffinées et esthétiques soutenant efficacement le dessin.. Les commentaires précis apportent un éclairage à l oeuvre. J ai beaucoup aimé cette visite virtuelle.
Cordialement.
M.N. Thiollier