Des instants magiques à ne pas rater

Découvrez notre nouvelle exposition ! Le vernissage est un moment magique où le Musée vous dévoile ses expositions avec émotion. Le public, nombreux, parcourt les salles avec ravissement, surprise voire étonnement. Les commentaires fusent, des conversations animées s'engagent entre passionnés d'art ou tout simplement amateurs. C'est aussi l'occasion de côtoyer des artistes de la scène contemporaine.

Nous invitons ce vendredi 2 octobre 2020 pour le lancement d'Après l'école - Biennale artpress des jeunes artistes Saint-Étienne 2020

AU MAMC+ de 10 h à 13 h : LA CRITIQUE, QUELLE DIFFUSION AUJOURD'HUI ?

Le MAMC+ vous convie à une table ronde avec Loïc Bénétière, Catherine Millet, Aurélie Voltz et Élisabeth Couturier à l’occasion des journées d’études "Le discours critique en art et en design - Pratiques et enjeux contemporains" organisées par l’Unité de recherche Design et Création de l’École supérieure d’art et design de Saint-Étienne.

Modérateur : Romain Mathieu, co-commissaire de l'exposition Après l'école, critique d’art, enseignant à l’École supérieure d’art et design de Saint-Étienne.

  • Tarifs : 6,50 euros en plein tarif ; 5 euros en tarif réduit ; gratuit pour les étudiants (sur présentation d'un justificatif).

AU MAMC+ de 16 h à 18 h : performances

Rudy Dumas, Interstice, (1 minute) : "une ligne tracée pour marquer l’interstice entre deux zones, deux territoires, un trait inconstant avec des faiblesses et des points de force. La performance Interstice est le témoignage d’une traverse de train brûlée et qui, par l’effort de son marquage au mur, exploite de façon visible l’acheminement de l’individu et de l’objet qui la composent d’un point à un autre. Son itinéraire est garni de rebondissements. Il est variable et imprévisible. Il est à l’image d’une frontière cartographiée que l’on nous apprend dans les livres de géographie. Durant cette minute de performance, je trace ma ligne directrice qui est pleine d’imperfections pour laisser apparaître la distinction entre deux espaces."

Octave Courtin, Bourdons, (20 minutes) : l’étrange univers artistique d’Octave Courtin est sculptural et performatif. Pour qu’il s’anime, il faut qu’un corps (l’artiste) l’actionne. Ses objets ressemblent à des cornemuses. Dans Bourdons, l’artiste les gonflent d’air puis, des poids sont disposés sur les poches, expulsant l’air. des sons continus s’en dégagent et se superposent. Ces souffles musicaux produisent une stupéfiante symphonie laissant à chacun la possibilité d’éprouver l’écoulement du temps. "Le son ne s’écoute pas qu’avec les oreilles, mais aussi avec tous les autres sens, avec le corps tout entier".

Sarah Deslandes, Gestes au musée, extraits d'actions furtives : durant toute la durée du vernissage, Sarah Deslandes et ses complices activent une série d’actions furtives, extraites des Gestes au musée. Les actions sont menées anonymement dans les salles d’exposition du musée, quitte à passer inaperçu. La performativité de ces gestes réside dans les protocoles qui les animent et la participation de complices. Pour l’occasion, trois actions furtives évoquent les fondements du terme "vernissage" : à l’origine, le vernissage est un moment où les artistes apposaient une ultime couche de vernis sur leurs toiles, la veille de l’ouverture de l’exposition.

à la cité du design de 18 h 30 à 21 h : discours et performances

Discours de 18 h 30 à 19 h,  suivis de perfomances : 

Anaïs Ang, Se sentir flasque(15 minutes) : Se sentir flaque répond par une composition poétique et sonore à la sculpture La Cible présentée dans l’exposition. Questionnements politiques, géométrie des poissons et susceptibilité de la matière sont au programme d’une performance qui se propose de distendre un peu le langage scientifique des matières molles.

Claude Boudeau et Thomas Perrin, CANIS (durée variable) : opposer un corps à sa représentation dans un jeu de miroir, c’est opposer le vivant à l’inerte ; mais contraindre un corps à l’immobilisme - une immortalité promise, c’est risquer les soubresauts, les spasmes. Cette vie qui l’habite le rattrape, et le fait choir.

Informations complémentaires

  • Port d'un masque obligatoire à partir de 11 ans
  • Mise à disposition de gel hydroalcoolique
  • Le public est invité à respecter les distances de sécurité dans les salles (1,50 mètre entre deux personnes)
  • Renseignements : mamc@saint-etienne-metropole.fr - Tél. : 04 77 79 52 52