Une exploration des matériaux interrogeant le rapport de l'homme à son environnement

Découvrez une exposition sensible et épurée. Gyan Panchal met en espace dans cinq salles du Musée, le cheminement progressif de sa pratique artistique à travers une trentaine de sculptures.

Gyan Panchal entraine le visiteur dans une déambulation constituée d’une succession d’atmosphères. L’artiste sonde et révèle le rapport à l’humain des matières a priori les plus impersonnelles. 

Les premières salles sont encombrées de volumes massifs, vibrant sous une lumière crue. L’artiste questionne ici, la matière synthétique : des morceaux, des tranches de polyuréthane, polypropylène (entre autres), s’offrent au regard, posés au sol ou adossés au mur. Au fil de l’exposition, les matériaux cèdent la place à des objets glanés dans le milieu rural : fragmentaires, lavés, teintés… ils sont à peine reconnaissables une fois devenus sculptures. Puis le visiteur pénètre dans une vaste salle où se déploient des sculptures éparpillées. Des coques fendues de kayaks ou une canne à pêche côtoient des objets transformés issus du monde agricole (silo, combinaison d’épandage…). Enfin, la couleur apparait peu à peu dans la dernière salle, telle une éclaircie.

En savoir plus sur Gyan Panchal

COMMISSARIAT

Aurélie Voltz

Aurélie Voltz
Directrice générale du MAMC+

"Un rapport au paysage et au vivant, l'ordre de l'agression, de l'altération."
Gyan Panchal (visite presse, MAMC+, 19 mars 2019)

+ de 30 sculptures

Des œuvres de 2009 à aujourd'hui

5 salles... 5 atmosphères

Matières
synthétiques et matériaux industriels