UNE BIBLIOTHÈQUE DE RÉFÉRENCE, SPÉCIALISÉE EN ART MODERNE ET CONTEMPORAIN !

Étudiants, professionnels de l’art, ou tout simplement amateurs et curieux, prolongez votre "expérience Musée" à la bibliothèque Jean Laude. Nichée à l’étage du Musée, ses innombrables rayons regorgent de trésors, comme des éditions originales d’avant-garde ou des livres d’artistes.

La bibliothèque Jean Laude documente la collection du musée, en visant l’exhaustivité pour les artistes et mouvements représentés. Elle constitue ainsi un fonds de référence pour l’étude de l’art moderne et contemporain et enrichit un fonds patrimonial constitué de documents originaux, rares ou précieux. Ainsi près de 40 000 documents, dont 2/3 de catalogues d’expositions constituent ce fonds précieux, sans oublier près de 700 titres de revues conservées et les archives photographiques des expositions du MAMC+.

Consultez la liste des catalogues d'exposition et des publications du MAMC+

Le catalogue complet de la bibliothèque Jean Laude est consultable sur le portail des médiathèques de Saint-Étienne : mediatheques.saint-etienne.fr

L’HISTOIRE EN BREF D’UNE GRANDE BIBLIOTHÈQUE

Cette bibliothèque de renom a vu le jour en 1967 au musée d'Art et d'Industrie. Elle est rapidement devenue une référence pour l’étude de l’art des XXe et XXIe siècles grâce à une politique d’acquisition soutenue et des échanges réguliers de publications avec les autres musées français et étrangers. En 1986, elle reçoit en donation la bibliothèque personnelle de Jean Laude, historien de l’art et poète. En 1993, la bibliothèque bénéficie de la donation Vicky Rémy, en recevant la documentation que celle-ci avait réunie autour des œuvres et des artistes de sa propre collection. Ces deux donations ont conforté la place de la bibliothèque Jean Laude au sein du réseau des bibliothèques d’art.

Zoom sur JEAN LAUDE

La bibliothèque doit son nom à Jean Laude (1922-1984), poète, ethnologue, historien de l’art, professeur à la Sorbonne. Jean Laude s’est impliqué durant toute sa vie dans la création artistique. Il anima à Saint-Étienne durant les années 1970-80, les colloques sur l’histoire de l’art contemporain, organisés par l’université et le musée d’Art et d’Industrie tels "Le retour à l’ordre dans les arts plastiques et l’architecture", "L'art face à la crise" ou "Le cubisme" entre autres. Il noua à cette occasion des liens d’amitié avec Bernard Ceysson, alors directeur du musée d'Art et d'Industrie (1967-87). Ce dernier souhaita lui rendre hommage en donnant son nom à la bibliothèque du musée d'art moderne, lors de sa création en 1987.

LA SÉLECTION DU MOMENT

Découvrez en vitrine une sélection de livres d’artistes dans le cadre de l'exposition L'Énigme autodidacte.

Légendes détaillées des ouvrages : 
Photo 2 : 
Ben (Benjamin Vautier). De gauche à droite :
Tout [n ̊ 8], Nice, 1965, revue publiée par Ben et rassemblant les propres contributions de l’artiste – textes, illustrations, papiers découpés, collages, etc.
Ben, moi Ben, j’ai signé les trous en 1960, éditions Arrocaria, Antibes, 1976, carte postale perforée en bas au centre.
Ben, Any stupid ideas just as they come and go, éditions Jorgen Hansen, Copenhague, 1978, 36 pages, livre d’artiste reprenant le titre de la couverture de l’ouvrage. 

Photo 3 :
Frédéric Bruly Bouabré, Paris la Consciencieuse : Paris la Guideuse du monde, texte de Frédéric Bruly Bouabré, préface de Jean-Hubert Martin, éditions Empire, Paris, 2020, 368 pages, ouvrage – récit, reproduit en fac-similé, du voyage à Paris de Frédéric Bruly Bouabré, artiste et poète ivoirien (1923-2014), initiateur de l'alphabet "bété", rédigé à son retour de l'inauguration de l'exposition emblématique Les Magiciens de la Terre, présentée au Centre Pompidou du 18 mai au 14 août 1989, sous le commissariat de Jean-Hubert Martin. 

Photo 4 : 
Feuilleton, éditions Studio International, New York, mai 1974, volume 187, n° 966, 170 pages, première contribution de Marcel Broodthaers (1924-1976) réalisée pour le numéro de la revue Studio International de mai 1974.

Photo 5 : 
De haut en bas : 
- Tania Mouraud, Waking up, éditions Yellow Now, Liège, 1974, non paginé, papiers à gros grains et feuilles transparentes rassemblés sous emboitage, livre d’artiste reproduisant 125 photographies de Tania Mouraud sous forme de vignettes, légendées de phrases tant énigmatiques que poétiques.
- Emma Kunz : Penta, Nieves, Zurich, 2021, 24 pages, ouvrage publié à l’occasion de l’exposition “Cosmos Emma Kunz” présentée au Aargauer Kunsthaus, Aarau du 23 janvier au 24 mai 2021. 
- Emma Kunz, textes de Heini Widner, Harald Szeemann, Thomas Ring, ARC 2, Musée d’art moderne de la ville de Paris 1976, ouvrage publié à l’occasion de l’exposition au Musée d’art moderne de la ville de Paris présentée du 18 mars au 25 avril 1976, et présentant 23 planches en couleur dont 1 dépliant.