En cette semaine de Pâques, des caisses de bois hermétiques sont stockées dans le hall du Musée. Point d'œufs à l'intérieur ! Actuellement vides, elles seront vite remplies par la centaine de pièces design de l'exposition tout juste clôturée.

Les écrins de bois sont rapprochés au plus près des œuvres. Les déplacements sont ainsi réduits au minimum lors de la mise en caisse.

Visseuses et papier bulle n'ont pas chômé durant plusieurs jours.

L'équipe de transporteurs spécialisée emballe et déplace soigneusement les pièces de design.

La minutie est de rigueur pour le démontage d'œuvres composées de nombreux éléments fragiles.

Les pièces sont calées avec précision dans les caisses, prêtes à prendre la route du retour vers le Centre Pompidou.


À la fin de la semaine, la grande salle du Musée vidée, cède peu à peu la place à Pierre Buraglio.

Rendez-vous vendredi 7 juin pour le vernissage de Bas voltage / 1960-2019, première rétrospective de Pierre Buraglio !

Rédigez votre commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.