Une gestuelle organique aux diverses influences

L’artiste américain Robert Morris portait grand intérêt à la danse. Dans les années 1960, il a contribué avec son épouse Simone Forti à la création du mouvement de danse post-moderne connu sous le nom de Judson Dance Theater. Au cœur de l’exposition Robert Morris. The Perceiving Body , dans l’installation illusionniste Untitled (Portland Mirrors), le MAMC+ invite Linda Hayford, danseuse et chorégraphe, à présenter Shapeshifting, une performance introspective et audacieuse. Shapeshitfing nous interroge sur les métamorphoses physiques, impulsées par les émotions. Partant d’une esthétique hip-hop, Linda Hayford a mis au point une gestuelle inattendue, organique, où se mêlent diverses influences.

Co-production CCN de Rennes et de Bretagne.

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES