CARTE BLANCHE ÉRIC MANIGAUD et DIDIER DÆNINCKX

Eric Manigaud a souhaité que le film Octobre à Paris de Jacques Panijel soit projeté en lien avec son exposition La mélancolie des vaincus.

Le film de Jacques Panijel (1962) est la première tentative de reconstitution des manifestations du 17 octobre 1961. Mais le film est censuré puis oublié. Charonne (le 8 février 1962) finit par se confondre avec octobre. En 1983, Didier Daeninckx publie Meurtres pour mémoire, une enquête dans laquelle se télescopent le présent et le passé. Grâce à ses recherches dans les archives, il est le premier à revenir sur cet événement de 1961 après 20 ans de silence.

La projection sera suivie d'un échange entre Didier Daeninckx et Éric Manigaud, avec une modération de Philippe Roux.

Média

LES INTERVENANTS

Éric Manigaud est né en 1971, il vit et travaille à Saint-Étienne. Agrégé d’arts plastiques, il expose régulièrement son travail en France et à l’étranger. Ses œuvres font partie de collections publiques et privées. Il est représenté par la galerie Sator à Paris, la Galerie C à Neuchâtel et la Fifty One Gallery à Anvers.

En savoir plus : https://galeriesator.com/eric-manigaud-oeuvres

 

Didier Daeninckx, né en 1949, est un écrivain français, auteur de romans policiers, de nouvelles et d'essais. Il oriente son œuvre vers une critique sociale et politique au travers de laquelle il aborde certains dossiers du moment (la politique des charters, le négationnisme, etc.) et d'autres d'un passé parfois oublié (le massacre des Algériens à Paris le 17 octobre 1961). Il s'est engagé à de multiples reprises dans des polémiques médiatiques qui lui ont valu en retour les vives critiques de plusieurs écrivains et journalistes. Il se définit comme communiste libertaire depuis le début des années 1990.

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES