185 ans d'histoire

De 1833 à 2018 en passant par 1987, découvrez l’histoire d’un grand musée ! 

Le Palais des arts est inauguré en 1833. Il deviendra par la suite l’actuel Musée d’Art et d’Industrie (MAI) et abrite jusqu’en 1987 la collection de l’actuel Musée d'art moderne et contemporain (MAMC+). Maurice Allemand, son conservateur, privilégie l’art moderne dès 1947. En 1967, Bernard Ceysson accède à la direction de l’établissement, pour une durée de vingt ans et oriente sa politique d’exposition et d’acquisition vers l’art contemporain. La collection du Musée acquiert dès lors une dimension internationale. Bernard Ceysson dirige parallèlement le MNAM - Centre Georges Pompidou entre 1986 et 1987. Il supervise en même temps la construction de l’actuel Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne et prépare l’ouverture d’un prestigieux Musée !

Le Musée d’art moderne ouvre ses portes le 10 décembre 1987. Il est l’un des premiers musées d’art contemporain créé hors de Paris et hérite de la collection assemblée par le MAI depuis le XIXe siècle. Il s'ouvre à la photographie et au design. Le "MAM" bénéficiera d'importantes donations et d'un mécénat exceptionnel de Casino.

En 1998, Jacques Beauffet succède à Bernard Ceysson ; il conforte l'enrichissement de la collection ainsi que le développement de la  bibliothèque Jean Laude et du fonds documentaire sur l’art du XXe siècle. De 2003 à 2016, Lóránd Hegyi, historien d’art d’origine hongroise, oriente résolument le Musée vers l’international avec sa politique d'expositions. Il manifeste un fort intérêt pour les artistes d’Europe de l’Est et d’Asie. À son départ, Martine Dancer-Mourès est nommée directrice par intérim et responsable de la programmation du 30e anniversaire. En octobre 2017, Aurélie Voltz prend officiellement ses fonctions et devient la nouvelle directrice générale du MAMC+.

Une identité architecturale singulière

Le MAMC+ est construit en bordure Nord de Saint-Étienne à partir des plans de l’architecte Didier Guichard. L’apparence du bâtiment est moderne, épurée et économique. Il est habillé d’un quadrillage de céramique noire, en hommage au passé minier de la ville. Cette façade singulière est à l’origine de l’actuel logo du musée. Le Musée dispose de volumes exceptionnels : 3 000 m² de surfaces d’exposition, une hauteur de 8 mètres sous plafond pour répondre aux défis des artistes et des commissaires d’expositions.

Perspectives d'avenir

Le MAMC+ place au cœur de ses enjeux le rayonnement à l’échelle internationale en développant des projets d’exposition avec de grands musées. L’innovation et l’expérimentation dans le domaine digital ancrent le musée dans son époque. Le MAMC+ est ainsi à l’écoute de ses publics ; il se doit de leur proposer des outils digitaux adaptés aux usages en constante mutation. Enfin, le déploiement en ligne des 20 000 œuvres de nos collections reste l'enjeu majeur d'un accès à l’art pour tous. 

Média
2014, nouveau nom : 
MAMC+
Musée d'art moderne et contemporain