1977 

Tout commence avec 3 villes, 3 collections : Grenoble, Marseille, Saint-Étienne
Cette exposition présente 90 œuvres significatives de la politique d’acquisition de 3 collections appartenant à 3 villes françaises : Saint-Étienne, Marseille et Grenoble. Elle est le fruit de la collaboration des 3 conservateurs des Musées suivants : 

  • Musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne, 
  • Musée Cantini de Marseille 
  • Musée de Peinture et de Sculpture de Grenoble. 

Pierre Buraglio est représenté au côté d’autres grands noms, tels Jacques Villéglé, Claude Viallat, Olivier Debré ... L’exposition sera présentée dans les 3 villes au cours de l’hiver 1977.

À la fin des années 1970, Pierre Buraglio est un jeune artiste en plein essor. Le MAMC+ n’hésite pas à le soutenir en faisant l'acquisition de premières pièces. Fenêtre (1981) entre ainsi dans la collection du Musée en 1985.

Média

2010

30 ans plus tard, le MAMC+ invite Pierre Buraglio pour un projet inédit : Points de fuite - Perspectives de et dans l’art contemporain, une exposition hors les murs des collections du Musée présentée au château de la Bâtie d’Urfé (50 km au nord de Saint-Étienne). C'est dans ce château que Honoré d'Urfé - petit-fils de Claude d'Urfé (1501-1558), ambassadeur de François Ier à Rome - passa une partie de sa jeunesse et écrivit L'Astrée, le premier roman fleuve de la littérature française.

L'exposition met en relation les collections du Musée et la perspective, l’une des plus importantes inventions de l’histoire de l’art, théorisée à la Renaissance. Construite à cette période, la Bâtie d’Urfé offre au visiteur au fil de ses salles des jeux de décalage ou de miroir. 

Les œuvres de Pierre Buraglio sont présentées telles un pied-de-nez à la conception renaissante du tableau comme "fenêtre" ouverte sur le monde (Alberti, 1404-1472). En effet Pierre Buraglio, travaille sur la fenêtre non dans ce sens métaphorique mais comme simple matière possible de l’œuvre.

Média

2019

En octobre 2017, Aurélie Voltz devient la nouvelle directrice du MAMC+. Dès ses débuts, elle initie dans la plus grande discrétion un projet ambitieux d’exposition de Pierre Buraglio. En 2019, elle propose Bas voltage / 1960-2019, vaste rétrospective rassemblant près de 200 œuvres de l’artiste. Du 8 juin au 22 septembre 2019, le public du MAMC+ explore dans un parcours chronologique, les 60 ans de carrière de cet artiste engagé et fidèle compagnon de route du Musée.

Média

Rédigez votre commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.