Si l’automne est bien entamé et que les fleurs d’été nous ont quittés, il reste peut-être chez vous des plantes qui, heureusement, ne souffrent pas des changements de saison. De nombreuses plantes dites vertes, grasses, ou même succulentes habillent nos intérieurs. Objets de décoration ou de contemplation, elles sont aussi le sujet des peintures de Clément Davout, présentées au MAMC+ dans l’exposition de la biennale Après l’École.

Média

L’artiste travaille à partir de photographies d’ombres des plantes qu’il possède. Regardez, les plantes semblent émerger d’un brouillard, on ne les voit pas complètement. Parfois on ne voit même qu’un détail, qu’une seule feuille.

Média

Les plantes sont peintes sur un fond coloré, clair ou foncé, lui-même placé sur un autre fond où l’on observe des dégradés de peintures. Un dégradé est une transition progressive d’une couleur vers une autre. La création de ce cadre vient diriger notre regard pour l’amener à découvrir les formes et les couleurs des plantes.

Média

Sur la toile de gauche le dégradé marron clair crée un contraste avec la couleur bleutée et plus foncée de la plante : la différence entre les deux est forte et les couleurs très différentes. Sur la toile de droite tous les éléments sont bleu foncé, on parle alors d’un camaïeu : on décline une seule couleur dans plusieurs teintes.
Le choix des couleurs et la façon de les appliquer sur la toile, en les diluant et en créant des effets de dégradés et de camaïeu, créent cette ambiance douce et étrange autour des plantes. Un peu comme si nous étions dans une jungle au coucher du soleil. Mais c’est bien depuis le confort de son atelier que peint l’artiste : grâce aux plantes d’intérieur pas besoin de partir à l’aventure pour représenter la nature !

À votre tour de faire le portrait de vos plantes !

Pour cet atelier vous avez besoin de :
    • papier blanc épais
    • paire de ciseaux
    • peinture ou aquarelle et crayons de couleur
    • une ou plusieurs plantes

Média

Étape 1 : L’observation et le choix des couleurs

Vous n’avez pas de plantes chez vous ? Ce n’est pas grave, regardez dans un magazine ou sur internet pour trouver une photo qui vous plait.

Regardez bien votre plante verte. Est-elle vraiment uniquement verte ? Combien de teintes de vert remarquez-vous ? Est-ce que vous voyez une autre couleur ?

Média
Média

Étape 2 : Faire apparaître votre plante !

Parmi toutes les teintes que vous avez repérées, sélectionnez-en trois.
Vert, gris et jaune, ou marron, vert et jaune par exemple.

Une fois vos couleurs choisies, préparez deux morceaux de papier de tailles différentes.
Choisissez une partie de votre plante pour la dessiner : cela peut-être un gros plan sur une feuille ou une vue plus générale sur l’ensemble. Sur le plus petit papier, à l’aide de vos crayons de couleurs, commencez par tracer le contour des feuilles, puis la tige si votre plante en a une.
Ensuite, venez colorier votre plante en jouant avec les teintes de vos crayons.

Média

Étape 3 : Un fond qui prend forme

Pour votre fond, choisissez deux des couleurs utilisées et venez colorier légèrement le papier. Commencez par appliquer une couleur avec un geste exécuté toujours dans la même direction, puis appliquez l'autre couleur en croisant votre geste avec le précédent. Ainsi, vos deux couleurs vont se mélanger et créer une autre teinte uniforme.
 
Prenez maintenant votre plus grand morceau de papier et votre peinture. Plus votre papier sera épais, plus il sera facile à travailler. Vous pouvez même utiliser un morceau de carton fin, comme un carton à pizza par exemple ; il sera plus résistant à l’humidité de la peinture.
Choisissez la couleur que vous avez le moins utilisée ; par exemple j’ai choisi le jaune sur l’un et le rouge sur l’autre, pour créer un contraste fort avec mes plantes.
Pour réaliser votre dégradé, il suffit de peindre par couches régulières, en ajoutant progressivement du blanc dans votre couleur, dans un petit pot à part. Celle-ci va s’éclaircir petit à petit.

Média

Étape 4 : Composition

Une fois votre peinture sèche, il ne reste plus qu’à combiner votre dessin avec votre fond. Regardez, Clément Davout ne place pas ses peintures au centre du dégradé : elles peuvent être en haut, à gauche, dans un coin… Choisissez vous aussi l’endroit dans votre dégradé qui mettra le plus en valeur votre dessin.

Média

Étape 5 : Bonus automne !

Maintenant que vous savez peindre de beaux dégradés, vous pouvez continuer à expérimenter sur la couleur avec celles de l’automne qui habillent la nature.

Média

Partez ramasser des feuilles mortes et observez votre récolte : choisissez une couleur parmi celles présentes sur vos feuilles pour créer votre fond uniforme. Venez ensuite créer votre composition comme avec votre dessin de plante : placez vos feuilles sur votre fond puis sur votre dégradé.

Média

Si vous avez aimé travailler le dessin et la couleur nous vous invitons à découvrir l’atelier n°8 Fruits sous menace, proposé par Emma !
Envoyez-nous vos réalisations à cette adresse : mamc@saint-etienne-metropole.fr et nous les publierons dans ce billet.

Rédigez votre commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.